Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/7/5/a/vcribambelle.be/httpd.www/V4/libraries/cms/application/cms.php on line 470 N3 : Marchin, toujours leader, renoue avec la victoire

À Bouillon, les Marchinois ont mis un terme à une série de trois défaites. Ils comptent deux points d’avance sur Lommersweiler.


Bouillon   1

Marchin   3

 

Samedi soir, le VC Ribambelle a retrouvé le chemin de la victoire. Face au Munalux Bouillon, les hommes de Stéphane Delrez ont remporté leur premier match depuis le début du deuxième tour. Un succès qui, après trois défaites consécutives, a fait du bien aux Marchinois. «C’est sûr, ça fait du bien. Mais ce n’était pas un match facile non plus. L’équipe de Bouillon est quatrième au classement, elle jouait à domicile et le match a commencé en retard. Nous étions relativement bien concentrés, sereins et avons réussi à jouer les points importants convenablement. Donc, ça s’est bien passé dans l’ensemble, même si nous avons encore été un peu inconstants», confie le coach.

Et Marchin a assuré l’essentiel, s’imposant 1-3, malgré un début de rencontre un peu délicat. «On perd le premier set 25-22, mais dans le deuxième , on a beaucoup mieux joué et on a gagné facilement 19-25. Dans le troisième set, c’était plutôt serré et on a conclu à 23-25 en jouant plus ou moins correctement. Par contre, dans le quatrième set, on est mené quasiment tout le set, dont 20-16. Ensuite on a évolué à notre niveau, ça s’est joué à rien sur la fin du match (26-28) mais on a gagné, c’est important!»

Grâce à cette victoire, les volleyeurs de Marchin empochent trois points et reprennent une unité supplémentaire sur leur dauphin Lommersweiler, vainqueur 2-3 à Calaminia. Ils restent donc en tête de la N3B avec deux longueurs d’avance. Samedi, les Marchinois joueront à domicile contre le VC Baudets Bertrix. «C’est une équipe qui joue pour ne pas descendre. Ils vont venir chez nous en n’ayant rien à perdre. À nous de prendre le match en main assez rapidement et de ne pas souffrir d’un complexe de supériorité, ce qui pourrait nous être préjudiciable. Néanmoins, c’est une équipe à notre portée et on joue chez nous. Ça devrait donc bien se passer!», termine Stéphane Delrez.

L.V.

 
Laura Vandormael (L'Avenir)
   
© 2018 VCRIBAMBELLE